On y travaille

Whisky, whiskey, scotch ou bourbon?

Whisky, whiskey, scotch ou bourbon?

Il est facile de se mélanger entre ces différents spiritueux qui se distinguent par quelques subtilités dans la céréale de base, le processus de fermentation, le vieillissement ou simplement le lieu de distillation. Mais pour dédramatiser tout de suite, signalons que ces appellations se recoupent et que l'on distingue principalement deux groupes:

  •  Scotch/Whisky (et le whiskey irlandais)
  • Whiskey (américain)/Bourbon

Commençons par le plus simple, le scotch.

Si c'est fait en Écosse ou en Irlande, c'est du whisky. 

Les Écossais parleront de scotch (qui signifie littéralement « écossais ») alors que les Irlandais parleront de whiskey (à ne pas confondre avec le whiskey américain).

Il peut être single malt ou blended.

  • Single malt: on part d'une céréale maltée, souvent de l'orge et le produit final est issu de l'assemblage de scotch d'une même distillerie.  On parle parfois de single cask: cette fois pas d'assemblage, la boisson vient d'un même fût!
  • Blended: assemblage de plusieurs scotchs provenant de diverses distilleries.

Contraintes:

  • minimum 40% d'alcool
  • vieillissement local en fûts de chênes pendant au moins trois ans (le nombre d'années de vieillissement est inscrit sur la bouteille)
  • les fûts utilisés sont souvent d'anciens fûts de bourbon, de porto ou de xérès.

Quelques gouttes d'eau dans un verre de scotch suffisent à modifier les saveurs en bouche! C'est une des raisons pour lesquelles le scotch se mélange mal et est peu propice aux cocktails. L'autre raison est son goût naturellement prononcé (tourbé s’il est distillé dans les terres ou iodé s’il est distillé près de la mer).