Vers une limitation des taxes aériennes ?

Vers une limitation des taxes aériennes ?

Cela vous est sans doute déjà arrivé de voir un billet d'avion annoncé à un prix vraiment bas, vous donnant immédiatement envie de voyager.

Et quand vous vous êtes renseigné pour l'acheter vous avez découvert que des taxes conséquentes venaient considérablement augmenter le prix final...

Car il y a le prix de base du billet (sur lequel les compagnies aériennes vont faire leur publicité) et le prix de vente...

Ce dernier est alourdit par divers taxes et suppléments

  • Les taxes gouvernementales (TPS TVQ)
  • Les taxes aéroportuaires (varient selon la destination et l'aéroport)
  • Les assurances prises par les transporteurs aériens suite aux attentats terroristes
  • Le droit pour la sécurité des passagers du transport aérien (mis en place par le gouvernement pour compenser ses dépenses de sécurité des voyageurs sur son territoire)
  • Les frais d'améliorations aéroportuaire (varient d'un aéroport à l'autre)
  • Divers suppléments, comme le supplément carburant (pour limiter la fluctuation du prix de l'essence), le supplément de navigation ainsi que les frais et taxes d'État étrangers (demandés par certains pays)

Au bout du compte cela fait beaucoup de choses qui viennent s'ajouter au prix du billet, dont la justification n'est pas toujours évidente pour tous. 

C'est pourquoi aux États-Unis le Congrès étudie actuellement un amendement  afin de limiter les abus, notamment des compagnies aériennes.

À quand une démarche similaire ici ?