La fête de la lune

La fête de la lune

La fête de la lune, aussi appelée fête de la mi-automne, est une fête traditionnelle originaire de Chine. Elle est célébrée dans de nombreux pays asiatiques et a lieu le 15e jour du 8e mois selon le calendrier lunaire (donc vers septembre octobre), pour marquer la fin des récoltes. En 2018, elle a lieu le 24 septembre.

En Chine, la légende populaire mentionne l’existence d’une déesse nommée Chang'e 嫦娥’ et d’un lapin de jade 玉兔, vivants dans un magnifique palais sur la lune. L’histoire comprend de nombreux rebondissements et un amour contrarié. Plus simplement c’est une fête agricole qui vise à célébrer les moissons.

Aujourd’hui encore, la tradition chinoise encourage les membres d’une famille à se réunir et dîner ensemble. En fin de repas, ils dégustent le fameux gâteau de lune en admirant la pleine lune, censée être particulièrement claire et brillante ce soir-là. En l'observant attentivement, il serait même possible d’apercevoir la silhouette de la déesse Chang’e…

Puisqu’elle est fêtée dans plusieurs pays asiatiques, les légendes et les célébrations qui l’entourent diffèrent selon les pays.

Au Viêtnam, cette fête évoque l’histoire de Thang Cuội, le gardien de buffles qui s’envola malencontreusement vers la lune en essayant de retenir un arbre banian sacré. Quand on regarde la lune les jours où elle est pleine, on peut distinguer une silhouette humaine auprès d’une tache noire en forme de vieil arbre : c'est le gardien au pied d'un banian.Chaque année, en allumant des lanternes et en participant au cortège, les enfants indiquent au gardien le chemin de retour vers la Terre. C’est pourquoi dans certaines régions du pays, un prix est accordé à celui qui confectionne la plus belle lanterne.

Au Japon, la fête de la lune se dit « Tsukimi » et a été importée de Chine il y a mille ans. Les Japonais apprécient beaucoup les fêtes qui rendent hommage à la nature (comme par exemple celles autour de la fleuraison des cerisiers). Pour la fête de la lune ils ont coutume de se rassembler pour admirer l’astre, célébrer la moisson d'automne et exprimer leur reconnaissance envers la nature. Ils célèbrent cette journée dans les temples et les sanctuaires. Les boulettes de riz gluant, farcies de purée d'haricot rouge, constituent l'aliment essentiel de cette fête. Aujourd’hui moins populaire, la fête de la lune n'est plus célébrée que dans quelques régions du Japon.

En Thaïlande, les gens se recueillent devant une grande table carrée sur laquelle sont posées des « pêches de longévité » et des gâteaux de lune, en mémoire du Bodhisattva de la Miséricorde et des Huit Immortels. Selon la légende, à la mi-automne, les Huit Immortels ne manquent jamais de présenter leurs vœux de longue vie au Bodhisattva (bouddha qui n’a pas encore atteint l’éveil), en lui offrant des pêches de longévité. Ils lui demandent aussi d'apporter le bonheur aux humains.

Vous l’aurez compris, que ce soit en Chine, au Japon, au Vietnam ou en Thaïlande, la fête de la lune est avant tout l’occasion de se rassembler en famille autour d’une table bien garnie pour passer du bon temps ensemble… et bien sûr admirer la splendeur de la pleine lune. Pas si éloigné que ça de notre Action de Grâce.