On y travaille

Rome la romantique

Rome la romantique

Ça m’aura pris exactement 40 minutes pour tomber en amour avec Rome. Le temps de sortir de l’aéroport, de me glisser dans un taxi et de débarquer de ce dernier sur la Piazza Cavour, qui se trouve à être la cour arrière du majestueux palais de justice de Rome et la cour avant du petit hôtel où j’allais séjourner. Je suis arrivée vers 9h du soir, il faisait donc noir et les projecteurs de la place étaient allumés pour faire ressortir les immenses palmiers qui ornent le lieu, ainsi que la façade de l’Église évangélique et la statue de bronze, bien installée sur son piédestal de marbre au centre de la Piazza. Vous m’auriez fait apparaître à cet endroit sans me dire où je me trouvais et j’aurais su que j’étais à Rome. Ce qui se trouvait devant mes yeux était exactement l’image que je m’étais toujours faite de la capitale italienne...Rome la romantique.

En 40 minutes je suis passée de frissons d’avion et fatigue extrême, à un type d’émerveillement que je n’avais jamais vécu avant. Si je me concentre je peux encore ressentir mes joues qui chauffaient dû à mon sourire qui les “déchiraient” sans relâche et j’arrive encore à voir la façon dont mes yeux vitreux transformaient ma vision en déposant un “film” heureux sur le paysage. J’avais même l’impression d’être plus légère, comme si le moment était si exaltant qu’il n’y avait plus de place pour aucune autre sensation physique, même celle du poids de mon corps. 40 ans avant de m’y rendre et 40 minutes pour tomber sous son charme. 

Rome est un musée, dans tous ses pouces carrés, chaque bâtiment, chaque façade, chaque rue et ruelle est bellissime et remplie d’histoire. Même sans visiter le Colisée et la chapelle Sixtine, on vit des sensations fortes...simplement en sillonnant la ville ou en dégustant une de leurs nombreuses spécialités gourmandes. Bien sûr, si on a la chance de passer un moment à Rome, ce serait terriblement désolant de ne pas en profiter pour visiter toutes ses merveilles architecturales d’une puissance invraisemblables, ses lieux historiques magistraux et ses musées troublant de beauté.

Donc, si vous désirez vivre l’expérience romaine ultime, voici ce que je vous propose…

Commencer votre journée avec le meilleur café que vous aurez bu de votre vie, accompagné d’un Cornetto (un croissant garni de crème de noisettes et chocolat) et ce, assis sur une terrasse question que vos yeux ne manquent pas une minute du délicieux spectacle que la capitale italienne a à vous offrir. Ensuite, enfilez des chaussures confortables et allez marcher le long du Tibre (le fleuve qui traverse la ville), arpentez les jolis petits ponts, admirez l’impressionnant château Saint-Ange qui se trouve sur la rive droite de la rivière et puis découvrez la petite île Tibérine et sa jolie basilique. Finalement, introduisez-vous dans une des nombreuses petites rues étroites faites de grosses pierres pour vous rendre dans le quartier de Testavere pour déguster un Apérol Spritz et quelques charcuteries dans un décor enchanteur.

Vous voudrez aussi prévoir une demi-journée pour arpenter l’inégalable Vatican, le plafond de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine ainsi que les fresques du 16e siècle dans les salles de Raphaël. Je vous suggère également de mettre à votre horaire la visite d’un marché traditionnel comme le Campo de Fiori’ qui promet une belle dose de culture, le Colisée bien entendu pour saisir toute l’ampleur historique de Rome, la Piazza Navona reflétant la période baroque de la ville avec ses trois fontaines majestueuses, l’impressionnante basilique Saint-Pierre et la fontaine de Trévi bien entendu, parce qu’il fait du bien de déposer nos yeux sur quelque chose d’aussi splendide.

Visiter Rome c’est faire le plein de beauté, de richesses architecturales uniques au monde, de constructions spectaculaires qui abritent l’histoire fascinante qu’est celle de la capitale romaine et c’est s’offrir des moments gastronomiques comme vous n’en avez jamais vécu.

 

Émilie Gauthier 

Auteure & Blogueuse 

www.mespetitesrevolutions.com